Flash Infos
Accueil / Actualités / CONCLAVE DE LA SOCIETE CIVILE : Mise en œuvre des résolutions du DNI et crise scolaire au menu

CONCLAVE DE LA SOCIETE CIVILE : Mise en œuvre des résolutions du DNI et crise scolaire au menu

La 3e consultation de la société civile sur les préoccupations nationales s’est tenue le 28 janvier 2020 au Centre international de conférence de Bamako (CICB). La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre des Réformes institutionnelles et des Relations avec la société civile, Amadou Thiam, en présence du président du Conseil national de la société civile, Boureima Allaye Touré, et du coordonnateur des chefs de quartier de Bamako, Bamoussa Touré.

Il s’agissait, pour les participants à cette 3e consultation de la société civile, d’échanger sur la mise en œuvre des résolutions du Dialogue national inclusif, tenu du 14 au 22 décembre 2019 et la crise scolaire dans notre pays.

Selon le président du Conseil national de la société civile, Boureima Allaye Touré, cette consultation est nécessaire et impérative parce que, dira-t-il, elle se trouve à la croisée non seulement du démarrage de la mise en œuvre des résolutions du Dialogue national inclusif  mais aussi de la crise scolaire.

“Nous estimons que cette consultation balisera les pistes qui permettront à toutes les composantes de la société civile de résoudre la crise scolaire et d’amorcer les voies et moyens pour une rapide application des résolutions  du Dialogue national inclusif”, ajoutera-t-il.

Le ministre le ministre des Réformes institutionnelles et des Relations avec la société civile, Amadou Thiam, a remercié les membres de la société civile pour leur implication dans  la réussite  du Dialogue national inclusif.

“Nous saluons les efforts physiques et intellectuels dont vous avez fait montre à tous les niveaux pour prévaloir vos idées en vue de formuler de pertinentes recommandations dans le sens de la construction d’un Mali nouveau. Le rôle des forces sociales est capital dans la mise en œuvre effective des résolutions suscitées et le bon fonctionnement du comité de suivi-évaluation y afférent”, a-t-il déclaré.

Selon M. Thiam, cette consultation servira de catalyseur à la recherche de solution négociée dans les plus brefs délais pour le bonheur de l’école malienne. A cet effet, il a exhorté les organisations de la société civile à une synergie d’actions dans l’accompagnement du gouvernement et ses partenaires sociaux afin de sauver notre école des mouvements de grèves répétitives qui sont, selon lui, affectent dangereusement la qualité de l’enseignement dans notre pays.

Abdrahamane Diamouténé

Essayez à nouveau

Covid-19 : 7 nouveaux cas confirmés au Mali.

Nombre de visites: 18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!