Flash Infos
Accueil / Actualités / Clément Dembélé : “Nous refusons l’évidence que notre armée nationale soit réduite, trébuchée dans la boue…”
Clément Démbélé.

Clément Dembélé : “Nous refusons l’évidence que notre armée nationale soit réduite, trébuchée dans la boue…”

La Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage PCC poursuit son combat de lutte contre la corruption au Mali. Elle a organisé une fois de plus un meeting de soutien aux Forces armées maliennes. C’était ce samedi 7 septembre 2019 au monument du Cinquantenaire.

Déterminer dans sa lutte contre la corruption, la délinquance financière, et le chômage au Mali, les membres de la PCC ne sont pas prêts à lâcher le combat. En guise de soutien à nos forces armées maliennes, ils ont pris d’assaut le boulevard du cinquantenaire pour dénoncer les maux qui minent le Mali.

Après avoir rendu hommage à l’armée malienne, aux militaires tombés sur le champ d’honneur, aux civils et à leurs familles tués, le président de la Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage,  Clément Dembélé, a invité les Maliens à une éveille des consciences.

Selon lui, le Mali ne peut pas être divisé à cause des idéologies. “Nous refusons l’obscurantisme dans ce pays, nous refusons de diviser notre cher pays, car nous croyons à la diversité religieuse, culturelle et le plus important, c’est d’être Malien et d’aimer le Mali. Nous rendons hommages à tous les amis du Mali, aux partenaires qui nous accompagnent tous les jours, les pays voisins qui souffrent  parfois par le laxisme de notre gouvernement et qui sont victime des atrocités parce que certains dirigeants n’ont pas compris que lorsqu’ils font du mal aux peuples maliens, ils font du mal à toute l’Afrique et au monde entier”, a-t-il déclaré. Clément Dembélé a ensuite dénoncé les actes de corruption autour de l’armée. “Nous refusons l’évidence que le Mali est un pays pauvre, que notre armée nationale soit réduite, trébuchée dans la boue de la déchéance à cause de la délinquance financière, nous refusons l’évidence que la pauvreté est une fatalité au Mali, nous refusons l’évidence qu’on puisse voler 250 milliards de F CFA au Mali, que certain corps au Mali comme les magistrats, les juges, les douaniers, l’administration fiscale que le Mali est réservé à eux seuls, nous refusons l’évidence que des généraux restent sous la climatisation et que nos enfants meurent tous les jours sous la balle de la honte de la déchéance,  et de la débandade  pas parce qu’ils ont peur mais tout simplement, ils ne sont pas dans les conditions normales d’une armée valable et fiable et quand nous disons cela on nous fait croire que nous démoralisons l’armée malienne, elle est déjà  assez démoralisé nous leurs exprimons tout notre soutien”, a déclaré le président de la PCC.

Awa Sogodogo

Essayez à nouveau

CODEM: Les sections de Ségou appellent à la mobilisation

Nombre de visites: 4 Les sections CODEM de Ségou ont tenu les 12 et 13 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!