Société

CENTRE IMAM DICKO : Un canal pour le dialogue avec les djihadistes ?

Depuis l’inauguration de son Centre pour la paix et le vivre ensemble dans les pays du Sahel, le 1er avril 2021, l’imam Mahmoud Dicko ne cesse de recevoir en audiences des diplomates et d’autres personnalités. Ces visites ne laissent-elles pas entrevoir le rôle que pourra jouer l’imam Dicko dans un futur dialogue avec les djihadistes pour une sortie de crise ? 

Les visites des personnalités surtout des diplomates au Centre Imam Mahmoud Dicko pour la paix et le vivre ensemble dans les pays du Sahel ne se font pas rares, depuis son inauguration officielle le 1er avril dernier.

En effet, après la visite de l’ambassadeur du Royaume Uni au Mali, Barry Lowen, accompagné de sa conseillère politique, Mme Catherine Struthers, le jeudi dernier, c’était le tour de l’ambassadeur des Etats unis au Mali, Dennis B Hankins, d’être reçu avec deux de ses collaborateurs, hier lundi 26 avril 2021 par l’Imam Mahmoud Dick au Centre, qui porte son nom et qui œuvre pour la paix et le vivre ensemble dans les pays du Sahel.

Si les deux personnalités ne sont pas exprimées après leur rencontre, un proche de l’Imam a déclaré : « L’ambassadeur est venu féliciter le Cheikh Imam Dicko pour l’ouverture du Centre et échanger sur la situation du pays ».

La même source dira que les visites des personnalités dans ce Centre, notamment de diplomates occidentaux, en plus de l’estime, témoignent l’importance du rôle que l’imam Mahmoud Dicko peut jouer dans la résolution de la crise multidimensionnelle que traverse notre pays depuis 2012.

En effet, pour beaucoup d’observateurs, l’imam Dicko reste l’un des canaux privilégiés permettant d’amorcer un dialogue avec les djihadistes, souhaité par les autorités et la majorité des Maliens en vue de la résolution de cette crise.

« Même si elles ne le disent pas officiellement, les autorités françaises ne sont pas catégoriquement opposées à toute négociation avec les groupes armés terroristes (GAT) au Sahel. Le 14 avril dernier, la Commission défense de l’Assemblée nationale française a publié son rapport d’information sur l’opération Barkhane. Dans ce rapport, les députés français préconisent plutôt une réorientation de Barkhane dans les prochains mois en s’appuyant davantage sur les armées partenaires du Sahel. Une telle doctrine ne doit plus exclure totalement l’ouverture de négociations avec certains belligérants », a fait savoir notre source.

« La stabilisation du Sahel ne se fera pas seulement à travers les armes, mais aussi et surtout à travers des échanges, des réflexions et le dialogue. Ce Centre, nous l’espérons, contribuera fortement à renforcer cette dynamique », avait souligné le Premier ministre, Moctar Ouane, lors de l’inauguration du Centre de l’Imam Mahmoud Dicko pour la paix et le vivre ensemble dans les pays du Sahel.

Par ailleurs, dans son manifeste publié, il y a quelque mois, l’imam Dicko insiste sur l’importance du dialogue entre les Maliens.

Dans ce contexte, on se demander si le Centre de l’imam Dicko ne deviendra pas un canal important pour un futur dialogue avec les djihadistes dans notre pays.

A. Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 × 25 =