Sécurité Société

BRIGADE TERRITORIALE DE SENOU : neuf malfrats aux arrêts

Un gang de 9 malfrats, dont 7 hommes et deux jeunes filles, ont été arrêtés par la Brigade Territoriale de la gendarmerie de Sénou. Leurs arrestations ont eu lieu les 20, 23 et 24 janvier 2021 sur le site d’orpaillage de Touréla, sous la houlette du commandant, le sous-lieutenant Moussa Touré.

Après plusieurs semaines d’enquêtes, la compagnie de la Brigade territoriale de Sénou a mis la main sur un gang de neuf malfrats, dont 7 hommes et deux jeunes filles. Ces individus qui se réclamaient féticheurs, sont soupçonnés d’avoir ôté la vie à plusieurs personnes sur le site d’orpaillage de Touréla. Leur mode opératoire consistait à enlever les enfants, ainsi que des adultes avant de les assassiner puis de les jeter dans un puits abandonné.

Selon le commandant Moussa Touré, tout est parti d’une information reçue, le 18 janvier, quand plusieurs personnes ont déposé des plaintes sur les disparitions des personnes sur le site d’orpaillage de Touréla.

« Nous avons envoyé une équipe spéciale dans la zone afin de mener une enquête approfondie sur ce qui se passe là-bas. Sur place, nos éléments ont appréhendé un suspect que les habitants soupçonnaient. Après son interpellation, il a tenté de nier les faits qui lui sont reprochés. Mais grâce à la détermination des gendarmes, il a fini par avouer qu’il n’était pas seul à enlever les gens. C’est ainsi que nous avons mené le reste de l’enquête afin de neutraliser le reste du gang », a expliqué le commandant Moussa Touré.

Pour le commandant Touré, les malfrats étaient spécialisés dans les assassinats, dont des enfants et des adultes. Pour lui, le gang s’apprêtait à planifier un autre grand coup.

L’enquête menée a permis d’appréhender le chef du gang, Bourama Coulibaly, âgé d’une quarantaine d’années, qui a d’abord été neutralisé par les éléments du commandant Moussa Touré, pendant que les huit autres personnes étaient dans la nature. Et c’est les 23 et 24 janvier que les autres ont été maîtrisés par la brigade. Avant leur passage devant le procureur dans les prochains jours, tous sont passés aux aveux complets.

Pour sa part, le commandant de la Brigade Territoriale de la Gendarme de la rive-droite, capitaine Mady-Oulé Dembélé invite l’ensemble des Maliens à une forte collaboration avec les forces de sécurité afin de neutraliser tous ces genres de malfrats quel que soient où qu’ils se trouvent.

En effet, il a félicité la compagnie de Sénou pour ce grand coup de filet.

Adama Diabaté  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 ⁄ 2 =