Flash Infos
Accueil / Actualités / Blanchiment des capitaux et financement du terrorisme : La lutte engagée par le réseau des Centif de l’UEMOA

Blanchiment des capitaux et financement du terrorisme : La lutte engagée par le réseau des Centif de l’UEMOA

La lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme a été l’objet des états généraux de 3 jours. Un événement organisé par le réseau des cellules nationales de traitement des informations financières (Centif de l’UEMOA). A la cérémonie de clôture, les participants ont présenté leurs recommandations au Premier ministre, ministre de l’économie et des finances, Dr Boubou Cissé.

 Du 4 au 6 décembre 2019, les experts de l’UEMOA dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme ont donné des pistes de solution à ce fléau.

Selon le rapporteur de l’évènement, Thahek Alassane, la recrudescence des attaques fait plusieurs victimes dans l’espace UEMOA. Elle est consécutive au développement de trafic de tout genre. Parmi ces produits de trafic, les trafics de drogues, d’armes et d’être humain.

Pour Thahek Alassane, ‘’dans le combat contre de ce fléau, l’option militaire est la plus urgente pour ce faire’’. Et d’ajouter que la solution en moyen et long terme demeure la recherche des voies et moyens pour parvenir à pallier les sources de financement de ces terroristes. ‘’C’est grâce aux sources de financement que ces terroristes parviennent à assurer leurs mobilités et acquérir les armes’’, affirme M. Alassane.

A l’en croire, ‘’les Centif ont pour mission de recueillir et de traiter toutes les opérations en relation avec le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme quelque soit la source ou l’origine de l’acte criminel à la base’’.

Suivant ses propos, ‘’l’efficacité de cette lutte engagée contre le crime transfrontalier réside dans la coopération entre les Etats membres de l’UEMOA’’. C’est pourquoi, dira-t-il, les 8 pays de l’UEMOA ont mis en place un cadre dénommé cellule nationale de traitement des informations financières de l’UEMOA (Centif-UEMOA). Le but est  de mieux coopérer et d’échanger les informations pour une plus grande efficacité.

D’importantes recommandations sont issues de ces états généraux : identifier les mesures visant l’amélioration de l’environnement en matière de cadre législatif en vigueur, faire des Centif un organe consultatif en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme.

Présent à la cérémonie de clôture, le Premier ministre, ministre de l’économie et des finances, Dr Boubou Cissé a pris l’engagement d’accompagner les Centif-UEMOA dans l’accomplissement des différentes recommandations issues de ces états généraux.

Moribafing Camara

 

Essayez à nouveau

Covid-19 : 7 nouveaux cas confirmés au Mali.

Nombre de visites: 18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!