Société

Bakary Togola libéré à la faveur de la mutinerie

Ecroué depuis septembre 2019 à la prison centrale de Bamako dans l’affaire dite des  « ristournes de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs du coton », l’ancien président de l’APCAM, Bakary Togola, a été libéré hier par un groupe de mutins dans une clinique de la place, où il était hospitalisé depuis plusieurs mois.

Longtemps hospitalisé dans  une clinique de la place pour des raisons de santé. Le pool d’avocats commis par Bakary Togola a plusieurs fois tenté de négocier sa liberté provisoire et cela à coup de milliards, selon des indiscrétions. Ces demandes ont été toutes interjetées par le procureur  du pôle économique et financier, Mamadou Kassogué. Contre toute attente hier, dans l’après midi, Bakary Togola sera libéré par un groupe de mutins dans son lieu d’hospitalisation et cela après quelques coups de feu sporadiques en l’air.

Quelques heures après sa libération, l’ex-président de l’APCAM et de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton (C-SCPC) sera aperçu avec ses proches sur des photos sur les réseaux sociaux, habillé en boubou et rasé.

Pour recouvrer sa liberté, en prison, Bakary Togola s’était porté candidat aux élections législatives de mars-avril 2020 sous les couleurs du parti présidentiel, Rassemblement pour  le Mali (RPM), où  sa liste avait été  déclarée gagnante par les résultats proclamés  par le ministre de l’Administration avant  de se voir débouter par l’arrêt de la Cour constitutionnelle.

O.D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 16 =