Santé

Assurance maladie obligatoire : Les pharmaciens de Ségou s’engagent à lutter contre la fraude

La fraude demeure une épine. Elle préoccupe tous les acteurs impliqués dans la gestion de l’AMO, (Assurance maladie obligatoire), notamment la Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM), les Organismes gestionnaires délégués (OGD), INPS, CMSS. Les prescripteurs, les prestataires ne sont pas en reste.

A Ségou où il a effectué, du 03 au 04 juin 2021, une visite, le Directeur Général de la CANAM, le médecin Général de Brigade Boubacar Dembélé, a rencontré les syndicats de pharmaciens de la région. Il s’agit de l’Ordre des pharmaciens d’officines privées, du Conseil de l’ordre régional des pharmaciens, du Syndicat national des pharmaciens. La rencontre s’est déroulée en présence du Dr. Boubacar Dembélé, président du Conseil régional de l’Ordre des pharmaciens, du Dr. Mohamed Z, de SYNAPHARM.

Avec ces différents pharmaciens, il a été largement question de la fraude qui préoccupe nombre de personnes.

Le Dr. Issa Koné de l’Ordre des pharmaciens a salué la visite du premier responsable de la CANAM à Ségou. Il a fait part au Général Dembélé d’un certain nombre de difficultés à leur niveau, relatives, entre autres, au rejet répétitif des feuilles de soins, le retard dans le paiement des factures, la fermeture des droits des assurés en fin d’années, l’ouverture du droit de l’assuré au niveau de la pharmacie et la fermeture du même droit au moment de la liquidation de la feuille de soins.

A toutes ces préoccupations, le Directeur Général de la CANAM a apporté des réponses appropriées.

Pour ce qui est du retard dans le paiement des factures, le médecin Général de Brigade Dembélé a été, on ne peut plus, clair. « Il est illusoire de penser que l’on peut se conformer au délai de 15 jours pour payer les factures, conformément aux textes qui nous lient », dira le Directeur Général de la CANAM. Avec le RAMU, la relecture des textes est indéniable.

En matière de lutte contre la fraude, le patron de la CANAM a invité les pharmaciens à s’impliquer sérieusement dans ce combat. Il précisa que nombre de prescripteurs, prestataires et assurés ont été pris la main dans le sac.

« Un prestataire a récemment fait la prison. Nous avons aussi beaucoup d’assurés qui sont en train de rembourser », dit-il.

« Cette situation n’honore personne. Nous ferons de notre mieux pour lutter contre la fraude, c’est pourquoi nous continuons à sensibiliser nos membres sur la problématique », a réagi le Dr. Koné de l’Ordre des pharmaciens de Ségou, suite à l’intervention du DG de la CANAM.

Opérationnalisation de l’AMO

Dans le cadre de l’opérationnalisation de l’AMO au niveau des régions, le Directeur Général de la CANAM, le Médecin Général de Brigade Boubacar Dembélé, accompagné de certains de ses proches collaborateurs, a effectué, du 03 au 04 juin 2021, une visite de terrain à Ségou.

Cette visite entre dans le cadre de l’exécution du programme d’activités 2021. Elle a permis au premier responsable de l’organe de Gestion de l’AMO d’échanger avec les partenaires habituels de la CANAM, à savoir les Organismes Gestionnaires Délégués (OGD), INPS et CMSS, les prestataires de soins et les prescripteurs. Le Médecin Général Dembélé a également visité deux établissements de soins conventionnés, à savoir l’Hôpital régional et le Centre de santé de référence de la ville.

Avant d’entamer ses visites, comme d’usage, il a présenté ses amabilités au Gouverneur de région, le Contrôleur Général de Police Alassane Traoré.

Première étape, la Direction Régionale de la Santé où les visiteurs du jour ont échangé avec le Dr. Drissa Touré qui a salué l’initiative prise par le plus haut responsable de la CANAM de se rendre en région.

« Pour une bonne marche de l’AMO, il faut multiplier ce genre d’initiative qui favorise les échanges entre acteurs », a dit le Directeur Régional de la Santé.

Selon lui, l’AMO se porte très bien dans sa région, malgré quelques « petites difficultés ». A son avis, les prescripteurs doivent s’efforcer de faire des prescriptions rationnelles pour une baisse du coût de la prestation.

A la Direction régionale du Développement Social et de l’Economie Solidaire, les échanges avec le Directeur Alassane Samaké ont été très brèves mais très instructives. M. Samaké s’est réjoui de l’ouverture du bureau régional de la CANAM à Ségou.

A l’antenne régionale de l’INPS, le Directeur Général de la CANAM a tenu à mettre l’accent sur la lutte contre la fraude.

« Nous avons tous intérêt à lutter contre la fraude qui est en train de gangréner l’AMO », a dit le médecin Général de Brigade Dembélé, non sans faire cas de l’opérationnalisation du nouveau progiciel Activ Premium.

Avec ce progiciel, bon nombre de problèmes évoqués çà et là trouveront leur solution. Il s’agit, entre autres, des problèmes de délais de remboursement des factures, de fermeture et d’ouverture de droit, de liquidation de feuilles de soins…

Le Directeur régional, Hamadoun Baba Touré, n’a pas manqué d’évoquer quelques doléances ayant trait au faible débit de la connexion internet, à la vétusté des ordinateurs, au manque de kits d’enrôlement biométrique dans certaines localités de la région.

Le Directeur Général de la CANAM a salué les innommables efforts fournis par l’équipe régionale de l’INPS pour la bonne marche de l’AMO dans la région de Ségou.

Au niveau de l’OGD CMSS, ce fut le même exercice avec le Directeur Cheick Bagayoko. Échanges à bâtons rompus, difficultés soulevées. Point notable ici, la baisse constante et drastique de la tension électrique.

Le Directeur Général de la CANAM, sur demande de la Direction Générale de la CMSS, a promis de fournir incessamment un groupe électrogène au bureau régional.

Après l’étape des OGD, la délégation, au pas de charge, s’est rendue successivement à l’hôpital régional et au CSREF.

Le Directeur de l’hôpital, Moussa Coulibaly, tout comme Dr. Issa Benzacour, médecin Chef du CSREF, ont égrené un chapelet de requêtes : fractionnement des factures de l’AMO, problèmes au niveau du Ckeik ID, retrait annoncé de la CANAM des Espaces AMO, rejet des feuilles de soins, demande d’élargissement du bureau des entrées (CSREF), absence de l’AMO au niveaux des CESCOM…

Le Directeur Général de la CANAM a instruit à ses collaborateurs de prendre note des doléances ainsi soulevées et a promis d’y apporter des réponses idoines.

Avant de quitter la capitale des Balanzans, il a rencontré les syndicats de pharmaciens de la région de Ségou. Partout où il a passé, le médecin général de Brigade Dembélé a salué les efforts fournis par ses interlocuteurs

SERCOM/CANAM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 ⁄ 11 =