Société

ART ET CULTURE : Le festival de la Fondation Ali Farka Touré en mars prochain

Les héritiers de feu Ali Farka Touré, mondialement connu pour ses belles mélodies musicales, veulent perpétuer ses œuvres artistiques à travers sa Fondation. Celle-ci, désormais gérée par son fils, Vieux Farka Touré, va organiser un festival sous le thème « l’éducation à travers la culture » en mars prochain.

Le siège de la Fondation à Lafiabougou et la place du Cinquantenaire à Bamako et la ville natale de ce monument de la musique, Niafunké, sont retenus pour abriter ce festival. Lequel se veut un tremplin pour véhiculer la vision, les bonnes mœurs, le comportement et les valeurs éducatives et culturelles que l’artiste incarnait.

Au menu des activités, la distribution de fournitures scolaires aux élèves de certaines écoles du Nord, l’organisation des spectacles sur les sites, la projections vidéo sur le parcours de l’artiste défunt Ali Farka Touré, des concours de danse sur la musique du terroir, un tournoi sportif qui opposera les jeunes de Bamako à ceux de Niafunké, les cours d’instruments musicaux traditionnels, des expositions artisanales etc.

La particularité de ce festival est qu’il sera greffé à la célébration de la 2e édition de la soirée en concert live « Bama ’Art » à la place du Cinquantenaire, où de nombreux artistes de renommée internationale comme Oumou Sangaré, Vieux Farka Touré, Master Soumi, Alpha Bocoum, Sékou Kouyaté… vont se produire.

Outre ces activités, une conférence débat est également annoncée au cours des trois jours (5 au 7 mars) de fête culturelle sur la vision de feu Ali Farka Touré sur la paix et l’agriculture. La synthèse des interventions de ce débat fera l’objet d’un rapport qui sera remis aux autorités maliennes et le reste des parties prenantes de la crise sécuritaire qui secoue le Mali.

  1. D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 15 =