Politique

ARCANE POLITIQUE : Les liens Boubou Cissé-URD en question

A quelques encablures de la présidentielle du 27 février 2022, les tractations vont train dans les états-majors des partis politiques pour le choix des candidats. L’Union pour la République et la démocratie (URD) du défunt Soumaila Cissé, est confronté à ce choix surtout avec l’annonce de l’adhésion prochaine de l’ancien Premier ministre, Boubou Cissé.

 

Au moment où les informations se font persistantes sur l’adhésion prochaine de Dr. Boubou Cissé à l’URD, nous avons enquêté sur les liens que le dernier Premier ministre d’IBK entretient avec le parti de la Poignée de main.

Selon les témoignages recueillis, c’est une longue histoire de famille que Boubou Cissé a avec le parti du défunt Soumaïla Cissé. Pour preuve, dans le cercle de Djenné, la famille dont il est issu est le pilier de l’URD. Ce qui justifierait la démarche de certains bras financiers de l’URD pour le faire venir dans ce parti.

Il nous revient qu’un de ses oncles fut pendant plus de deux législatures député élu à Djenné sous les couleurs du parti de la Poignée des mains. Un autre oncle est connu pour son pouvoir financier en faveur de l’URD de sa création à nos jours. Et c’est la famille de Boubou Cissé qui continue de tirer les ficelles du parti URD à Djenné.

Autant de facteurs qui justifient la bonne implantation de l’URD dans la cité légendaire de Djenné, qui demeure, malgré les 7 années passées dans l’opposition, l’un des bastions incontestés du parti de feu Soumaïla Cissé.

« Qu’il pleut ou qu’il neige, l’URD gagne haut la main Djenné », nous confie une source qui évoque les performances du parti lors de la présidentielle de 2018.

Et la même source de rappeler « le candidat Soumaïla Cissé avait littéralement remporté le match face au président candidat, Ibrahim Boubacar Kéita, non moins patron de Dr. Boubou Cissé. Ce qui avait soulevé des interrogations au sein du parti présidentiel RPM ».

En effet, explique notre source, certains cadres des tisserands avaient émis des doutes sur Boubou Cissé, alors ministre de l’Economie et des Finances, de rouler en catimini pour le principal parti de l’opposition.

Selon toujours notre source, le  refus de Dr. Boubou Cissé de militer au sein du RPM ou à l’Adéma- PASJ, malgré les multiples sollicitations qu’il a reçues, se justifient à cause de la familiarité qu’il a toujours entretenue avec l’URD.

« L’ancien Premier ministre avait un immense respect pour le parti et pour son oncle Soumaïla Cissé qui l’appelait affectueusement mon fils », confesse notre source. Ajoutant que « Boubou Cissé n’a-t-il pas d’autres choix plus facile, avec tous les atouts relationnels et financiers dont il dispose, que de vouloir être coute que coute candidat de l’URD pour la prochaine élection présidentielle ? Il veut se rapprocher politiquement de ses oncles au sein de l’URD ».

De quoi consolider les rumeurs qui font état d’une volonté de Boubou Cissé de militer au sein du parti de la Poignée de mains. Certains cadres de l’URD y voient une opportunité à son adhésion et  d’autres pensent au contrairement.

Les partisans de l’arrivée de Boubou Cissé  justifient leur position par le choix difficile de l’oiseau pour défendre les couleurs après le décès de Soumaïla Cissé. Et estiment qu’au-delà des divergences, l’URD devrait voir en la possible candidature de Dr. Boubou Cissé une réelle opportunité de gagner les élections générales de 2022.

Les prochains mois nous en diront davantage sur cette affaire qui oppose aujourd’hui les caciques du parti de la Poignée de mains.

Seydou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 16 =