Flash Infos
Accueil / Actualités / ALENTOURS DU STADE 26-MARS LE SOIR : ébats sexuels en plein air

ALENTOURS DU STADE 26-MARS LE SOIR : ébats sexuels en plein air

C’est une véritablement foire à la fornication et à l’adultère aux environs du Stade du 26-Mars à Yirimadio au vu et au su de tous. Un coup de massue porté à la morale publique.

Des individus profitent de l’absence de l’éclairage public et des agents de sécurité pour transformer les alentours du Stade 26-Mars en maison close à ciel ouvert. Tous les coins obscurs, notamment les feuillages, les parterres de fleurs et les parkings sont exploités par les prédateurs sexuels.

Le Stade du 26-Mars de Bamako est l’un des huit stades construits pour la Can-2002 que notre pays a abritée. Cette plateforme de 50 000 places reçoit les grands matches des Aigles et les grands événements du pays. De plus ses nombreux espaces sont largement exploitées par les amateurs de sport. De 17 h à 22 h, des dizaines de sportifs s’y rendent pour maintenir la forme.

Au-delà du sport proprement dit, un autre match se joue aux environs du stade. Certains sportifs profitent de l’absence de l’éclairage public pour s’adonner à des pratiques déshonorantes. Il suffit de faire un tour sur le lieu entre 20 h et 22 h pour le constater de visu. Les coins et les recoins sont régulièrement occupés par des couples en racolage.

Dans les feuillages, dans les parterres de fleurs, sur les grillages, dans les voitures, dans les parkings tous les chemins mènent décidément… au septième ciel. Ces personnes préfèrent cet endroit aux chambres de passe car il suscite moins de curiosité et de suspicion.

Malgré les multiples patrouilles des policiers ces semblants de sportifs sont des véritables obsédés sexuels qui ne reculent devant rien pour satisfaire leur libido. La direction du Stade du 26-Mars est interpelée tout comme la Mairie de la  Commune VI pour trouver une solution à cette situation qui prend de plus en plus de l’ampleur. Le stade est devenu un véritable lieu de rendez vous de dépravation entre les filles et les coureurs de jupon invétérés.

Le hic est que parmi les fidèles pratiquants de sport aux alentours du stade figurent des personnalités du pays. A cause de la dépravation des mœurs, beaucoup de ces personnalités ont déserté le lieu et choisissent les salles de gymnastique.

Si la liberté est un droit constitutionnel, il est important de comprendre que “notre liberté s’arrête où commence celle des autres”.

  1. Y.Doumbia

Essayez à nouveau

CODEM: Les sections de Ségou appellent à la mobilisation

Nombre de visites: 4 Les sections CODEM de Ségou ont tenu les 12 et 13 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!