Société

AFFRONTEMENT ENTRE ETUDIANTS SUR LA COLLINE DE BADALA : « L’AEEM n’a rien avoir avec cet affrontement », dixit Moussa Niangaly, secrétaire général de l’AEEM

Après l’affrontement sanglant entre étudiant sur la colline de Badalabougou qui a enregistré la mort d’un étudiant, le secrétaire général de l’Association des élèves et étudiants du Mali, Moussa Niangaly, est sorti de sa réserve, pour lui l’AEEM n’est ni impliquée de près ni de loin dans cet affrontement.

L’acte barbare qui s’est déroulé le lundi sur la colline de Badala plus précisément à l’IUG n’a laissé personne indifférente. Le secrétaire général de l’AEEM, Moussa Niangaly qui a fait une sortie hier pour éclairer la lanterne de la population sur la question, en condamnant l’acte, il rend hommage au défunt et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Pour le secrétaire général de l’AEEM, personne ne s’est rapproché d’eux depuis le lundi pour chercher à savoir la vraie version de l’acte. Il écarte toute implication de l’association faitière des élèves et étudiants. « L’AEEM n’a rien avoir avec ce qui s’est passé à l’institut universitaire de la gestion (IUG). Nous ne sommes impliqués ni de près ni de loin. C’est un problème entre des clans d’étudiants qui n’a rien avoir avec les activités de la coordination », a déclaré Moussa Niangaly, secrétaire général de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM). A en croire M. Niangaly, l’AEEM ne mène aucune activité pouvant aboutir à un affrontement. « En ce moment toutes nos activités sont aux arrêts, et le renouvellement du bureau des comités n’a pas encore commencé, c’est pendant ce moment qu’on peut s’attendre à des affrontements entre étudiants. Ce n’est pas le cas pour le moment », explique-t-il. Avant d’ajouter qu’on ne peut pas combattre à 100% la violence dans les espaces universitaires.

Moctar Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 14 =