Société

46E REUNION ANNUELLE DES ROUTES: L’entretien routier au cœur des débats

S’est tenue hier, 3 décembre 2020, la 46 réunion annuelle des routes dans un hôtel de la place. Placée sous la présidence du ministre des Transports et des Infrastructures, Makan Fily Dabo, en présence de ses collègues de l’Economie et des Finances, de celui de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et du chef de file des PTF du secteur des transports, Mme Djoussou-Lorng Haly Louise.

Cette édition 2020 de la réunion annuelle des services des routes, qui s’étalera sur trois jours, touchera, entre autres, à la problématique d’entretien routier, la surcharge, le désenclavement du pays et la recherche des financements innovants.

Le chef de file du secteur des transports, Mme Djoussou-Lorgn, a salué la tenue de cette session et l’intérêt accordé aux PTF à participer à cet important événement des services routiers au Mali, notamment la direction nationale des routes, l’Ageroute, l’autorité routière. Loin, elle soulignera le rôle combien important du secteur des transports notamment dans le développement d’un pays. A l’en croire, le sous-secteur routier permet, entre autres, de rapprocher la production agricole des marchés, d’améliorer l’accès aux services sociaux de base (santé et l’éducation) sans oublier la mobilité des personnes et de leurs biens et la promotion de l’intégration. Après avoir salué les efforts entrepris en matière de désenclavement intérieur et extérieur du pays ces dernières années, toutefois, selon elle, les défis demeurent, notamment la densité routière qui est l’une des plus faibles de la sous-région, la dégradation prématurée du réseau routier ainsi que la problématique de la surcharge. Elle a réitéré le soutien de l’ensemble des PTF notamment la Banque Africaine de Développement (BAD) à notre pays en vue de poursuivre le désenclavement du pays.

Pour sa part, le ministre des Transports et des Infrastructures, Makan Fily Dabo, a annoncé la reprise de nombreux chantiers routiers suspendus à cause de la dégradation de la situation sécuritaire, notamment les travaux routiers du lot n°1 Goma Coura-Léré et du lot n°2 Léré-Niafunké suspendus en 2018 ; Macina-Diafarabé. A l’en croire, l’année 2021 sera consacrée à l’achèvement des projets routiers prioritaires de la période 2016-2018, du projet de construction et de bitumage de la route Kwala-Mourdiah-Nara et du projet d’aménagement en 2×2 voies de la traversée de Sikasso,  du démarrage du projet d’aménagement en 2×2 voies de la section Sévaré-Mopti, du projet d’aménagement de 10 Km de voirie à Mopti et à Sévaré ainsi que la construction de la voie de contournement de l’aéroport de Mopti Ambodédjo et du projet de réhabilitation de la route Sévaré-Gao, section Sévaré-Boré (110Km). Cependant, l’année 2020 a connu la fin de nombreux travaux d’infrastructures routières notamment le pont de Kayes, la route de Koulikoro, le pont de Kayo, la route Kolondiéba-Zantièbougou, etc.

Selon le ministre Dabo, le programme annuel d’entretien courant 2020 des routes a porté sur un linéaire total de 15 300 Km, dont 5600 Km de routes revêtues, soit 36,7% et 9700 Km de routes en terre, soit 63,3%. Le montant total mobilisé à cet effet est de plus de 23 milliards de F CFA. Cependant, il a déploré le taux d’avancement estimé à 15%. « Pour remédier à ces insuffisances, la direction nationale des Routes, l’Autorité routière et l’Agéroute devront s’employer résolument à inverser la tendance par un suivi régulier de l’exécution des travaux afin d’améliorer la situation de façon immédiate et permanente », indiquera-t-il avant de mettre l’accent sur les efforts déployés dans le secteur des infrastructures par l’introduction de la méthode « Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO) et cela dans le cadre du Programme Indicatif National du Mali pour le 11ème FED, qui est à sa troisième phase avec un montant de 3 milliards de F CFA.  Le chef du département des Transports et des Infrastructures a également invité ses services à la lutte contre la surcharge qui nuit aux efforts du gouvernement.  Il a cependant avoué la ferme volonté du président de la Transition et du chef du gouvernement de satisfaire les besoins pressants des usagers de la route, éprouvés par l’état défectueux des voies.

Makan Fily Dabo a remercié, au nom du gouvernement, les partenaires techniques et financiers pour de nombreux efforts à l’endroit de notre pays.

Aux termes des trois jours de débat, les services des routes produiront le bilan des réalisations de l’année écoulée, les performances dans le domaine de l’entretien routier et la programmation des travaux d’entretien routier de l’année 2021.

O. D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 ⁄ 3 =