Sport

2e EDITION DU TOURNOI SPORTIF POUR LA PAIX A GAO : Propager la paix et la cohésion partout au Mali

Du 5 au 12 mars 2021, Gao, la Cité des Askia, accueillera le tournoi sportif du Mali pour la paix et la cohésion sociale. L’information a été donnée ce jeudi 28 janvier 2021 par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, lors d’une conférence de presse dans la salle de conférence du département. Le thème de cette 2e édition est : « Consolider la confiance entre les jeunes du Mali par le sport ».

 Placé sous la haute présidence du vice-président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, cette activité sportive, selon le ministre Ag Attaher, vise non seulement à renforcer la stabilité sociale, le processus de réconciliation, la promotion et la consolidation de la paix et le vivre ensemble, mais aussi rassemblera les jeunes de toutes les régions du Mali, du Nord au sud et centre, à savoir Kidal, Tombouctou, Gao, Mopti, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Kayes et Bamako. L’Union sportive des Forces armées et de sécurité (Usfas) sera au rendez-vous comme invitée d’honneur.

Face aux hommes de média, le chef du département de la Jeunesse et des Sports a indiqué que le but recherché par ce tournoi sportif est de contribuer au renforcement de l’unité nationale par le biais du sport. Il s’agira aussi de favoriser les échanges entre les jeunes du Mali par le sport, promouvoir les équipes locales, la citoyenneté, le développement participatif, l’esprit de tolérance, la prévention de l’extrémisme violent à travers des conférences et ateliers en marge du tournoi.

Les activités se dérouleront dans les disciplines sportives suivantes : le football pour les garçons et le basketball pour les dames, toutes catégories confondues.

A en croire le ministre, chaque région viendra dans la Cité des Askia avec une équipe prête pour la compétition. Parallèlement à ces activités, une discipline traditionnelle comme la course des chevaux et chameaux sera organisée.

L’occasion était bonne pour Mossa Ag Attaher d’édifier la presse sur le choix de la Cité des Askia, mais aussi le contexte sécuritaire et sanitaire du pays en général. A ses dires, le département de la Jeunesse et des Sports travaille et travaillera en étroite collaboration avec tous les départements en charge des questions sanitaires et sécuritaires, notamment les ministères de la Santé, de la Défense et de la Sécurité…

Selon le ministre, toutes les dispositions seront prises au niveau de chaque région et avec l’implication des autorités administratives et des collectivités pour la réussite du tournoi sportif pour la paix au Mali.

« Durant une semaine, le Mali, à travers toutes les régions et particulièrement la Cité des Askia vibrera au rythme du sport, de l’unité nationale, de la paix et de la cohésion sociale », a affirmé Ag Attaher.

Awa Sogodogo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
19 − 13 =