Flash Infos
Accueil / Politique / REMANIEMENT: Des personnalités crédibles à des postes importants, mais …
Dr Boubou CIssé, Premier ministre du Mali. ©C/C.

REMANIEMENT: Des personnalités crédibles à des postes importants, mais …

Désigné il y a deux semaines, le  Premier ministre, Boubou Cissé dispose depuis hier d’un gouvernement pour mener à bien la révision constitutionnelle, les réformes constitutionnelles ainsi que l’accélération du processus de mise en œuvre de l’accord de paix. Malgré les critiques sur le nombre et le non-respect de la loi sur le quota des 30% en faveur des femmes, il faut reconnaitre la présence de personnalités crédibles à des postes importants.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a nommé  hier dimanche le nouveau gouvernement  qui comprend plusieurs personnalités de l’opposition. C’est une équipe de 38 ministres, dont un ministre délégué et deux secrétaires d’Etat. Plusieurs personnalités politiques notamment de l’Opposition font leur entrée dans ce nouveau gouvernement, fruit d’un accord politique signé entre le Premier ministre et la classe politique. Toutefois, l’équipe de Boubou Cissé n’a pas respecté la loi sur le quota des 30%.

Si le nombre élevé des ministres et la faible représentation des femmes sont à regretter, il faut reconnaitre la présence de personnalités crédibles à des postes importants comme  le général Ibrahim Dahirou Dembélé, ancien chef d’état-major des armées sous la junte issue du putsch d’Amadou Sanogo en mars 2012, très populaire au sein de l’armée au ministère de la Défense, la justice confiée au réputé Malick Coulibaly ancien ministre pendant la transition de 2012, l’arrivée de Michel Sidibé, ancien directeur d’Onusida au département de la Santé et des affaires sociales, le département des Affaires étrangères revenu à l’expérimenté Tiébilé Dramé et à l’Administration territoriale à un homme de conviction et surtout camarade de lutte à IBK, Boubacar Alpha Bah. L’ancien Président du parti ADP Maliba et opposant Amadou Thiam fait également son entrée dans cette nouvelle équipe et hérite du département des réformes institutionnelles et des relations avec la société civile. L’arrivée d’un autre opposant, Oumar Hamadoun Dicko, au département de la fonction publique.

En revanche, c’est un retour pour Housseyni Amion Guindo, ministre à deux reprises, pendant le premier quinquennat d’Ibrahim Boubacar Kéita. Il est désormais le ministre de l’Environnement de l’Assainissement et du développement durable. Il faut aussi signaler l’arrivée de Michel Sidibé, ancien directeur d’ONUSIDA au département de la Santé et des Affaires sociales. Le gouvernement Boubou Cissé compte neuf femmes sur les 38 membres. Un chiffre qui n’atteint pas les 30% prévus par la loi sur le quota pour les postes nominatifs et électifs. On s’en sortira si on laisse travailler le nouveau gouvernement.

Nabila Sogoba

Essayez à nouveau

Réformes institutionnelles : les familles fondatrices de Bamako soutiennent le ministre Amadou Thiam

Nombre de visites: 155 Le ministre chargé des Réformes institutionnelles et des Relations avec la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!