Flash Infos
Accueil / Actualités / Presse en ligne : régulation et modèle économique au cœur de la Semaine de la liberté d’expression
Modibo Fofana, président de l'Association des professionnels de la presse en ligne au Mali. c Maliki Diallo.

Presse en ligne : régulation et modèle économique au cœur de la Semaine de la liberté d’expression

Au Mali, aucune loi ne régularise encore la presse en ligne. Un vide qui crée le bazar dans le secteur. Les professionnels en ont assez et plaident pour l’adoption d’une loi régissant la presse en ligne.

 Dans le cadre de la Semaine nationale de la liberté d’expression, l’Association des professionnels de la presse en ligne du Mali (Appel-Mali), en collaboration avec la Maison de la presse et Freepress, a organisé le 4 mai, la journée de la presse en ligne au Mali. Le thème était : “Problématique de la réglementation, la survie et l’indépendance des médias en ligne au Mali”.

Selon Modibo Fofana, président de l’Appel-Mali, la presse en ligne est confrontée à trois principaux défis : la régulation, la sécurité des journalistes et la dépendance financière.

D’abord sur la régulation, le président de l’Appel-Mali a regretté la non-prise en compte de la presse en ligne dans le régime général de la presse. “Raison pour laquelle nous nous battons aujourd’hui pour avoir une loi sur la presse en ligne. Nous avons même élaboré un avant-projet de loi depuis un an, mais qui n’est pas arrivé encore à l’Assemblée nationale. Aujourd’hui, nous cherchons un porteur de cet avant-projet. Nous avons même rencontré le ministre de tutelle, malheureusement nous nous sommes rendu compte que le ministre n’est pas chaud pour une loi spécifique pour la presse en ligne”, a déploré M. Fofana.

Il a aussi révélé que le gouvernement et la Haute autorité de la communication (Hac) seraient en train d’élaborer un projet de loi sur la presse en ligne. Mais, s’interrogera-t-il, comment peut-on élaborer un projet de loi sans consulter les acteurs du secteur ? “Nous nous inquiétons si ce projet de loi prendra en compte nos préoccupations”, a-t-il poursuivi.

S’agissant de la sécurité des journalistes de la presse en ligne, le président de l’Appel-Mali et promoteur du site Mali24.info, a expliqué que ses journalistes ont en projet des textes qui les protègent dans l’exercice de leur fonction. Selon lui, un journaliste de presse en ligne peut facilement commettre une erreur que ses confères des autres médias. D’où la nécessité de lui garantir le minimum de sécurité.

Pour le modèle économique, l’Appel-Mali a invité Sega Diarrah, spécialiste des médias et promoteur de site. M. Diarrah a appelé les acteurs du secteur à aller vers la spécialisation en choisissant des cibles plus intéressantes. M. Diarrah a aussi insisté sur la production des articles qui pourront apporter de la publicité aux sites. Il a expliqué plusieurs types de modèles économiques qui marchent avec les médias en ligne.

L’administrateur délégué de la Maison de la presse, Mahamadou Talata, a rassuré les professionnels de la presse en ligne que sa structure jouera tout son rôle pour l’épanouissement des médias en ligne au Mali.

M. Diallo

Aumali.net  

10 mai 2019

Essayez à nouveau

LE PROGRAMME DE LOGEMENTS SOCIAUX EN SOUFFRANCE : Plus de 300 hectares illégalement occupés

Nombre de visites: 38 Les 1000 hectares de superficie alloués à la construction de logements …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!