Flash Infos
Accueil / Actualités / Laboratoire national de la santé : 3518 échantillons analysés en 2018
Le directeur du Laboratoire national de la Santé en visite guidée, le 13 mars.

Laboratoire national de la santé : 3518 échantillons analysés en 2018

Le Laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, le 13 mars 2019, la 29e session ordinaire de son conseil d’administration. Au titre de la surveillance de la qualité des produits, le LNS a analysé 3518 échantillons en 2018. La cérémonie d’ouverture était présidée par le représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Sékou Oumar Dembélé.

La 29e session du conseil d’administration du Laboratoire national de la santé (LNS) hier à Bamako était essentiellement budgétaire.

Durant l’année 2018, le LNS a réalisé plusieurs activités qui sont, entre autres, l’innovation dans la surveillance de la qualité des médicaments par l’utilisation des kits Minilabs et du Truscan qui peuvent renseigner directement de la qualité globale des produits sur le terrain ; le démarrage effectif du projet SWEDD (projet d’autonomisation des femmes et le dividende démographique dans le Sahel) avec l’accompagnement des experts internationaux pour renforcer le système de management de la qualité et les compétences techniques du personnel ; l’accompagnement des services de justice et de répression pour la détection des drogues et précurseurs de drogue ; la mise en œuvre d’un plan de carrière-formation pour le personnel ; l’accréditation initiale du service microbiologie alimentaire du LNS pour la 5e et dernière année.

En 2018, le LNS a exécuté à 95 %  son budget qui s’élevait à 854 800 762 F CFA.  Au titre de la surveillance de la qualité des produits, il a eu à analyser 3518 échantillons en 2018. Les taux de non-conformité retrouvés ont été de 5,52 % pour les médicaments, 36,94 % pour les aliments et les boissons et 21,65 % pour les eaux.

Malgré ces réalisations, le Laboratoire a aussi rencontré des difficultés au cours de l’année écoulée. Il s’agit du gel des crédits occasionnant des difficultés énormes pour l’approvisionnement en intrants d’analyse et l’exécution correcte des programmes d’activité (près de 62 % du budget spécial d’investissement notifié ont été retenus) ; de la mutation de l’agent comptable par arrêté sans son remplacement pendant 6 mois, ce qui a eu un impact négatif sur l’exécution correcte du budget disponible.

En termes de perspectives, le budget 2019 en recettes et en dépenses s’élève à 909 186 000 F CFA, soit une légère  augmentation de 6,36 % par rapport à l’année dernière.

Le représentant du ministre a réaffirmé la volonté de son  département à accompagner le LNS dans sa mission de contrôle de la qualité des médicaments, des aliments et des boissons. Selon lui, les difficultés rencontrées par le Laboratoire sont le corollaire de la crise qui secoue notre pays depuis 2012.

Abdrahamane Diamouténé

Essayez à nouveau

MICHEL HAMALA SIDIBE SUR LES SITES DES DEPLACES : “Restaurer la dignité des déplacés est une priorité pour l’Etat”

Nombre de visites: 39

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!