Flash Infos
Accueil / Société / Journée mondiale de la protection civile : la protection des enfants au cœur des débats
Le président de la République et le direction national de la Protection civile du Mali, le 1er mars à la célébration de la journée. © Ph : direction de la protection civile.

Journée mondiale de la protection civile : la protection des enfants au cœur des débats

A l’instar de la communauté internationale, le Mali a célébré vendredi  1er mars, la journée mondiale de la protection civile. Placée sous le thème la sécurité des enfants, c’est notre responsabilité, l’édition 2019 était présidée par le président de la République Ibrahim Boubacar Keita.

Comme une tradition, le Mali a célébré pour la 2 e édition de la journée mondiale de la protection civile. Le thème retenu cette année était : « la sécurité des enfants, c’est notre responsabilité ». Selon la direction de la protection civile, le choix du thème n’est pas fortuit. Les enseignements tirés des différentes crises et catastrophes à travers le monde, révèlent que les enfants viennent toujours au premier rang des victimes. C’est pourquoi, la protection civile de cette couche vulnérable de la population est intégrée dans toutes les activités des services de la protection civile.

A l’entame de ses propos, le directeur général de la protection civile, Colonel-major Seydou Doumbia, a indiqué que cette journée est célébrée chaque année sous l’égide de l’organisation internationale de la protection civile. « Elle vise à sensibiliser sur les taches des services de protection civile à travers le monde pour la protection de la vie, la préservation des biens et la sauvegarde de l’environnement. L’organisation internationale de la protection civile à travers le thème de cette année veut alerter tout un chacun sur la vulnérabilité des enfants face à des catastrophes ainsi que notre responsabilité à les protéger. Aux cours des nombreuses catastrophes naturelles et celle causés par l’homme à travers le monde, les enfants payent un lourd tribut en terme  de perte en  vie, dommage corporel et psychologique », a-t-il expliqué.

Pour lui, la protection civile est au service pour la prévention, la gestion et la réduction des catastrophes. « Elle concourt en cela à travers l’ensemble de ses domaines d’activités à savoir la prévention, la préparation et la réduction face aux catastrophes. Aux cours de l’année 2018, les servies de la protection civile ont formé environs 5000 jeunes aux gestes de premier secours.

Toujours dans le cadre de la préparation à la protection de l’enfant, la direction générale de la protection civile en collaboration avec la direction nationale de la pédagogie a initié depuis  2013 la relecture des textes structurants de l’enseignement fondamental et du secondaire général  pour intégrer les notions de risque de prévention et des modèles qui sauvent la vie.

La cérémonie a été clôturée par une séance de démonstration, le défilé des troupes et une visite des matériels de protection par le président de la République.

Daouda S. Dao, Stagiaire

Essayez à nouveau

⎮Vidéo⎮ Déforestation : le DGR des Eaux et forêts de Bamako crache sur les politiques

Nombre de visites: 64 Personnel vieillissant, ressources financières insignifiantes, politique agricole incohérente. Voilà les difficultés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!