EN UN MOT: Les très fâchés de la majorité résistent

Dramane Aliou Koné, éditorialiste. © Ph: Maliki Diallo

Si certains soutiens du président de la République veulent montrer leurs muscles en mobilisant « 3 millions de personnes » dans les rues de Bamako ce vendredi 12 juin 2020 pour répondre à la grande manifestation du week-end dernier par l’imam Mahmoud Dicko et ses alliés, des partis de la majorité montrent peu d’entrain à descendre dans les rues.

A commencer par le RPM dont des centaines de militants, notamment ceux venus de Bougouni et des leaders historiques qui ne décolèrent toujours pas contre l’imposition de Moussa Timbiné à la tête de l’Assemblée nationale contre le candidat officiel du parti. Ils sont du côté des contestataires.

Des responsables de l’Adema/PASJ de Sikasso, des militants de la Commune V et d’autres localités ont également battu le pavé vendredi dernier comme les militants de Tiébilé Dramé (ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale) et de Tiéman Hubert Coulibaly, se disant victimes de la Cour constitutionnelle à Kati, Mopti et Ténenkou. Ils étaient très nombreux sur le boulevard de l’Indépendance. C’est à cause de tout ça que ces partis sont tièdes pour le 12 juin. 

DAK

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*