Flash Infos
Accueil / Editorial / EN UN MOT: Encore des morts “évitables”
Dramane Aliou Koné (DAK)

EN UN MOT: Encore des morts “évitables”

A chaque fois qu’il n’y a pas de sanction, les mêmes causes produiront leurs mêmes effets. En septembre 2013, IBK a promis des sanctions sévères après la mort de dizaines de personnes dans des inondations, notamment à Banconi en Commune I. Six ans plus tard, les lotissements sans plan approuvé, la construction dans les zones inondables, l’absence totale des canaux d’écoulement des eaux de ruissèlement et le non entretien des caniveaux ont provoqué encore hier la mort d’au moins de 15 personnes et des dégâts matériels estimés à des centaines de millions de nos francs. Il faut s’attendre à d’autres bilans macabres avec des risques élevés d’effondrement des centaines de maisons dans les semaines à venir tant que l’Etat laissera les maires lotir tous les espaces publics sans plan approuvé, sans viabilisation et les distribuer aux proches du président  de la République, à des ministres, à des députes, à des juges, aux officiers des Forces armées et de sécurité, à des journalistes. En un mot, ce qui nous arrive, c’est ce que nous méritons. Arrêtons de nous voiler la face.

DAK

 

Essayez à nouveau

En un mot : un héros oublié

Nombre de visites: 41 Le 11 mai 1956 disparaissait Mamadou Konaté, homme d’Etat franco-soudanais qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!