Flash Infos
Accueil / Actualités / COMMUNE V : Les grossistes, vent debout contre le quadruplement des taxes, ferment leurs boutiques

COMMUNE V : Les grossistes, vent debout contre le quadruplement des taxes, ferment leurs boutiques

Suite à une augmentation imprévue des  taxes dans la Commune V, les commerçants grossistes ont fermé leurs magasins. Chez les commerçants détaillants, c’est l’inquiétude.

Après la protestation des jeunes contre la vente d’un terrain de football à Baco-Djicoroni et une partie du marché de Sabalibougou, c’est le tour des commerçants grossistes de la Commune V de fermer leurs magasins ce mercredi 27 février.

Selon ces commerçants cette décision de fermeture a été prise pour protester contre l’augmentation imprévue faite sur les taxes dont ils doivent s’acquitter dorénavant. A les en croire,  cette décision d’augmentation des taxes inspirée par la mairie frappe tous les commerçants de la Commune V : grossistes et détaillants.

“La mairie a ajouté 10 500 F CFA à  ce que j’ai payé  l’année dernière. Le problème est que personne n’a été prévenu, ce qui n’est pas habituel. Bien avant ça, la mairie a toujours convoqué les commerçants pour demander leur avis sur ces genres de changements. Il faut que la mairie sache que nous les commerçants, nous traversons un moment difficile, avec cette crise que le Mali traverse”, proteste un commerçant exhibant deux fiches.

Toujours, selon les commerçants, les taxes de 50 FCFA payés par table ont quadruplé à la surprise générale des détaillants.

“Depuis que je vends dans ce marché je paye 50 F CFA ou 100 F CFA au maximum. Mais brusquement, la mairie vient de nous demander de payer 200 F CFA. Si elle nous oblige à payer les 200 F CFA quel sera notre bénéfice, surtout que le commerce n’est plus florissant. Cela veut dire que nous autres allons cesser de vendre au marché”, fulmine une vendeuse de condiments.

Selon nos sources, les commerçants grossistes étaient en réunion mercredi soir afin de trouver une solution à cette décision de la mairie qui peut entraver le commerce dans la Commune V.

Balla Soumaïla Traoré, stagiaire

Par l’Indicateur du Renouveau

Essayez à nouveau

Lettre ouverte au président et aux membres de la Cour suprême

Nombre de visites: 38   Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les membres, La Constitution …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!