Flash Infos
Accueil / Société / Club 66 : de l’opportunité pour tous

Club 66 : de l’opportunité pour tous

Le capital de démarrage, la bourse de formation professionnelle, l’assurance accident et décès, le pèlerinage à La Mecque, le lot à usage d’habitation sont, entre autres, les possibilités offertes par le Club 66 à ses membres.

Dans le but de promouvoir les valeurs relatives à l’entreprenariat, à l’amélioration de l’employabilité de ses membres, à la matérialisation d’une solidarité agissante entre ses membres, à la participation à l’éducation et à la formation des enfants des membres, l’entrepreneur Abou Diarrassouba, vient de lancer le Club 66. Le lancement officiel des activités de cette nouvelle association et l’inauguration de son tout nouveau siège ont eu lieu  samedi dernier à Souleymanebougou.

Le Club 66 offre de nombreuses opportunités à ses membres pour transformer leur rêve en réalité. Il table sur un million de membres. En fonction de ce chiffre, il prévoit de créer 9600 emplois par an en mettant à disposition des intéressés un capital de démarrage d’un million de F CFA. Il s’engage à fournir à ses adhérents une assurance accident et décès, financer chaque année 200 bourses de formation professionnelle pour des études supérieures.

Il promet de trouver des parcelles viabilisées dans la périphérie de Bamako, d’aider 200 personnes par an à effectuer le pèlerinage à La Mecque et prendre en charge la scolarité d’un enfant au niveau fondamental au sein du réseau des écoles de l’association Club 66.

L’adhésion est conditionnée à l’acquittement d’une carte de membre à 10 000 F CFA, renouvelable chaque année. Cela permet l’établissement d’un contrat entre les deux parties. Dès la signature du contrat, l’adhérent est soumis au paiement de 225 F CFA chaque semaine.

La régularité dans le paiement de la cotisation hebdomadaire permet au membre de bénéficier d’emblée de l’éducation d’un enfant à l’école fondamentale et l’assurance accident. A part ces deux avantages offerts à tous les membres, ceux-ci dans leurs contrats respectifs doivent faire le choix parmi les autres avantages.

En mettant en œuvre cette initiative, Abou Diarrassouba compte promouvoir l’entreprenariat et réduire considérablement le taux de chômage au Mali. “La place de la petite entreprise est centrale dans le développement socioéconomique de notre pays, c’est la raison pour laquelle, la question de son financement nous a semblé prioritaire. C’est pourquoi nous envisageons de mettre à la disposition de 200 personnes par semaine un capital de démarrage pour lancer une activité économique”, annonce-t-il.

Au Club 66, le service est attribué en fonction de l’ancienneté de l’adhérent, “premier arrivé, premier servi”. A ce jour, le Club est représenté à Bamako à travers 11 bureaux plus son siège à Souleymanebougou. Il emploie présentement plus de 100 salariés.

Youssouf Coulibaly

Essayez à nouveau

Michel Hamala Sidibé à Haïdara : “A travers votre faîtière, on voit que le Mali est un pays de partage” 

Nombre de visites: 38 Le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!