Flash Infos
Accueil / Politique / APPROPRIATION DU PMR : Les Fare Anka wuli rencontrent la Codem

APPROPRIATION DU PMR : Les Fare Anka wuli rencontrent la Codem

Le porteur du Pacte malien pour la refondation (PMR), les Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (Fare Anka wuli), a été reçu au siège de la Convergence pour le développement du Mali (Codem). L’objectif était de soumettre à ce dernier  le contenu du PMR pour une sortie définitive de la crise.

Après l’URD, le RPM, Miria, RpDM, Adéma Association, Irganda, Yelema, MPR, c’était le tour de la Codem de recevoir le président des Fare Anka wuli, Modibo Sidibé, accompagné des membres du bureau exécutif de son parti. Au cours de cette entrevue, les deux partis ont échangé sur la situation “critique” du pays et comment s’y prendre pour sortir de cette crise. Pour ce faire, les Fare Anka wuli ne sont pas venus bredouilles. Ils ont proposé à cette occasion le PMR, un document relatif à des propositions de sortie de crise. Les deux formations politiques se sont accordées sur plusieurs points.

“Nous sommes en phase sur le fait que le pays ne va pas du tout bien, nous sommes en phase pour dire que le cadre de concertation créé auprès du ministre de l’Administration territoriale n’est pas approprié. Nous sommes aussi d’accord que le président de la République doit prendre les choses en main directement”, a indiqué le président de la Codem.

Après cette première rencontre, la Codem  promet d’apporter aux Fare Anka wuli, dans la semaine, des propositions allant dans le sens d’améliorer le contenu du PMR. Au sortir de cette entrevue, le président de la Codem a réaffirmé la nécessité d’un véritable dialogue inclusif afin de dégager une feuille de route pour sortir le pays de cette situation critique. Avant d’ajouter que “compte tenu de tous les postes qu’a occupé le président de la République, IBK, au Mali, il a normalement en lui le profil d’un rassembleur. Il doit descendre de son piédestal pour essayer d’aller vers tout le monde, même ceux qui ne l’aiment pas”.

Pour le président des Fare Anka wuli, Modibo Sidibé, la situation actuelle est critique et nécessite l’implication de tous les fils du pays d’où cette initiative du projet de PMR. “Le Pacte malien pour la refondation est une initiative qui vise uniquement la paix et la stabilité du Mali. Comment notre pays pourrait entamer une voie structurelle de sortie de crise ? “, a-t-il précisé.

Parlant du contenu, l’ancien Premier ministre, a fait savoir que le PMR campe le décor de tout ce qui est crucial aujourd’hui pour notre pays. Il fixe un certain nombre d’objectifs qui ont trait à la refondation de nos institutions et bien d’autres aspects du domaine de notre vie. Il est question dans ce document de la nécessite de constituer des forces solides qui soient capables de conduire ce débat, mais aussi celle d’un renouveau démocratique.

Il a aussi précisé que le PMR n’est pas une alliance électorale, électoraliste et ne regroupe pas les acteurs d’une même idéologie. Et  d’ajouter qu’ “il est ouvert à tous ceux qui se sentent et qui pensent au Mali, qui mettent le Mali avant tout et devant tout  et qui sont sûrs qu’une démarche de refondation est absolument indispensable”.

Youssouf Coulibaly

Essayez à nouveau

Réformes institutionnelles : les familles fondatrices de Bamako soutiennent le ministre Amadou Thiam

Nombre de visites: 155 Le ministre chargé des Réformes institutionnelles et des Relations avec la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!