ANGESEM : Sus à la pauvreté à travers des projets d’assainissement

L’Agence nationale de gestion des stations d’épuration du Mali, engagée dans le cadre de l’amélioration  des conditions de vie et de santé des populations, ainsi qu’à la réduction de la pauvreté disposent d’énormes projets concrets pour relever ces nombreux défis. Le projet d’adduction d’eau de Kabala, le partenariat avec le PCA-Gire, l’Association africaine de l’eau (AEE) sont évocateurs.

Après 12 ans d’existence, l’Angesem reste déterminée pour ce qui concerne l’assainissement de la ville de Bamako et des régions à travers ses différentes stations d’épuration. Pour renforcer les acquis, l’Agence, grâce à ses partenariats, est engagée sur plusieurs fronts en vue d’améliorer les conditions de vie et de santé des Maliens. L’annonce a été faite à la faveur de la 12 session ordinaire de l’Agence, tenue le vendredi 22 mars 2019, par le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Kéita Aïda M’Bo.

Dans le cadre de l’exécution des ambitions affichées, l’Angesem, en partenariat avec l’ONG Protos, envisage de construire deux stations de traitements de boues de vidange dans les communes I et IV à travers VIA-Water sur un financement de l’Union européenne. Il s’agit de services innovants de vidanges dénommés : « Projets services d’assainissement innovants pour les communes I et IV ».

Le projet sera réalisé sur une parcelle de 0,49 ha à Doumanzana-Nafadji en Commune I. Le lancement des travaux est prévu courant 2019, a assuré le MEADD. Toujours dans le cadre de l’amélioration de notre cadre vie et la lutte contre la pauvreté, l’Agence, à travers le  projet d’assainissement de la ville de Bamako, entend contribuer de manière significative à l’amélioration des conditions de vie et de santé des populations, ainsi qu’à la réduction de la pauvreté en milieu urbain à travers la réalisation des ouvrages prévus (construction des stations de dépotage et de traitement des boues de vidanges, la valorisation des déchets solides).

S’agissant des réalisations, avec l’Association africaine de l’eau (AEE), l’Agence a eu à réaliser plusieurs activités en 2018 notamment la préparation des documents de cadrage des projets et de solliciter la Facilité africaine de l’eau pour le financement des études de faisabilité dans le cadre de l’assainissement. Dans le cadre du partenariat avec le PCA-Gire, la signature d’un protocole de collaboration entre l’Angesem et l’unité de gestion – Gire de la direction nationale de l’hydraulique a permis de réaliser les activités, entre autres, les travaux de construction d’unités de séquestrations du chrome dans les tanneries et leur déconnexion du réseau d’égout et la formation des agents.

S’ajoutent à ces réalisations, la finalisation de la construction de la station d’épuration des eaux usées de l’Hôpital du Mali, la construction de deux stations de traitement de boues de vidange dans les régions de Sikasso et Ségou, ainsi que l’achèvement du siège de l’Agence à Balingué, Zone industrielle.

O. D.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de Maliki 814 Articles
Maliki Diallo est Journaliste reporter d'images à Renouveau TV, journaliste à l'Indicateur du Renouveau. Né le 16 juin 1990 à Zanzoni dans le cercle de Koutiala, il est détenteur une maitrise en aménagement du territoire obtenue à la Faculté d'histoire et géographie de l'Université des sciences sociales et de la gestion de Bamako. Passionné du journalisme, Maliki, avec le soutien financier de son employeur Dramane Aliou Koné, s'est inscrit à l'Ecole supérieure de journalisme Lille où il a décroché une licence professionnelle en journalisme multimédia en 2018.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*